Prolongation de l'obligation de port du masque à Saverdun et autres communes

masque obligatoire

Les données épidémiologiques confirment un niveau très élevé de circulation du virus,

notamment de son variant Delta, en Ariège.

C’est la raison pour laquelle la préfète de l’Ariège a décidé de proroger, par arrêté du 13 août 2021,

qui entrera en application lundi 16 août 2021, l'obligation du port du masque, jusqu'au 15

septembre 2021 :

1-Dans les communes et sites touristiques suivants

Zones urbaines

• Foix, Ferrières, Montgaillard, Saint Paul de Jarrat,

• Pamiers, Saint Jean du Falga, La Tour du Crieu,

• Varilhes,

• Lavelanet, Laroque d’Olmes,

• Saint-Girons,

• Tarascon,

• Saverdun,

• Mazères,

Communes touristiques

• Le Mas d’Azil,

• Mirepoix,

• Saint-Lizier,

• Seix,

• Tarascon-sur-Ariège,

• Carla-Bayle,

Communes thermales

• Ax-les-Thermes,

• Aulus-les-Bains,

• Ornolac-Ussat les Bains,

• Ussat,

En raison de la situation sanitaire de ces communes, le port du masque est rendu obligatoire dans les communes de Varilhes et du Carla-Bayle.

 

2-Dans l’ensemble des marchés, foires, brocantes ou vide-greniers ainsi que lors de tout rassemblement ou manifestation sur l’ensemble du territoire départemental.

L’arrêté du 13 août 2021 instaure en outre l’obligation du port du masque, à l’intérieur des établissements recevant du public, et dans les lieux et événements dont l’accès est assujetti à la présentation du Passe sanitaire, puisque le taux d’incidence dans le département dépasse les 200/ 100 000 habitants (309,7 au 13 août 2021). Il s’agit de l’ensemble des établissement du département recevant du public, comprenant notamment les sites touristiques du département, tels que les grottes de Niaux et Lombrives, la rivière souterraine de Labouïche, le parc de la Préhistoire, le château de Foix, ...

L'obligation du port du masque ne s'applique pas aux personnes en situation de handicap munies d'un certificat médical justifiant cette dérogation.

Ces dispositions ont pour objectif de lutter contre la propagation du virus et de favoriser le contrôle de ses effets évitables en termes de mortalité et de saturation du système de soins.

Arrêté préfectoral :